Un contrat de territoire sur le thème de la transition énergétique

La Communauté de communes de Puisaye-Forterre a signé avec la la Région Bourgogne Franche-Comté un contrat de territoire pour la période 2018-2020. Le contrat de territoire est un outil de développement local. Il permet le financement de projets structurants dans le cadre d’une stratégie globale d’aménagement du territoire. Il doit répondre aux enjeux prioritaires de la Région, parmi lesquels la transition énergétique, thématique retenue par la Communauté de communes de Puisaye-Forterre comme fil conducteur de ce nouveau contrat comme cela était déjà le cas du précédent.

L’enveloppe financière accordée par la Région à la Puisaye-Forterre sur la période 2018-2020 s’élève à 1 250 000 €, répartis entre plusieurs projets structurants pour le territoire :

  • La construction du centre aquatique intercommunal à Toucy, portée par la Communauté de communes (600 000 € de subvention pour un coût prévisionnel d’opération de 6 606 040 €). Cet équipement sera structurant pour le territoire et exemplaire du point de vue énergétique.
  • L’étude d’opportunité stratégique et opérationnelle de développement économique et touristique de la filière des métiers d’art, intégrant la problématique d’hébergement autour du site de l’EMA-CNIFOP à Saint-Amand-en-Puisaye (18 000 € de subvention pour un coût d’opération de 52 510 €).
  • Les aménagements des hébergements de l’EMA-CNIFOP suite aux résultats de l’étude (200 000 € de subvention)
  • L’aménagement d’une itinérance douce fluvestre, notamment le long du réseau et du bassin d’alimentation du canal de Briare depuis le Pont-Canal de Briare jusqu’aux étangs de Moutiers-en-Puisaye en passant par Rogny-les-sept-écluses (classées Monument historique) et le réservoir du Bourdon (150 000 € de subvention sur 375 000 € d’investissement en deux tranches).
  • Un ensemble d’actions autour du développement de la mobilité électrique et douce : soutien à l’acquisition de véhicules électriques, de vélos à assistance électrique, d’équipements de stationnement et de recharge des vélos (132 000 € de subvention).